13/12/2014

L'étranger de Camus et le jazz façon jazzèbre s'invitent au centre culturel de Cabestany

   Jeudi soir, a eu lieu au centre culturel de Cabestany une représentation de "l'Etranger - Réminiscences".  Le texte de Camus qui n’avait pas à l’origine été écrit pour être représenté a été ici augmenté d’une partition musicale pour trio de jazz jouant tour à tour en harmonie et en contrepoint du texte.  Etranger aux conventions sociales et à la manifestation de sentiments lors de son procès, le personnage principal, Meursault est interprété magistralement par Pierre-Jean Peters. L’acteur joue également sur scène selon un one man show tous les rôles, ce qui constitue une belle performance  consacrée par le Festival In 2014 d’Avignon après l’avoir été lors du festival OFF en  2013.

 

« Une belle performance d'acteur sur une mise en scène intéressante. Je n'ai cependant pas accroché à la partition dans laquelle ce n'est pas particulièrement la violence du soleil algérien que j'ai perçue ou les instants alanguis en Méditerranée, si marquants dans l’œuvre de Camus. (Probablement une volonté de couper court aux Noces entre un auteur et sa terre pour étendre la résonance de l’œuvre). » Joël, professeur de français honoraire

«  ENCHANTEE PAR LES PERFORMANCES DE L'ACTEUR agréablement surprise par le travail musical qui a accompagné le texte et a donné de la profondeur aux différents instants de l'oeuvre. Une magnifique interprétation donnée à l'oeuvre de Camus. » spectatrice

27/03/2014

« Huis clos » de Jean-Paul Sartre à la « La boîte à rire » !

Hier soir, mercredi 26 mars, le théâtre « La boîte à rire » nous a proposé un grand classique français : Huis clos. Interprétée par une jeune troupe présente au festival Off d’Avignon 2013, cette pièce de Jean-Paul Sartre a été revisitée par la metteuse en scène Joyce Franrenet. La petite scène sied bien à ce huis clos.

« Cette soirée en enfer fût très réussie. Une belle troupe de qualité pour un bel exercice théâtral. » Jean

« Belle prestation de la part de ces jeunes comédiens! » Camille

 Alors, "L'enfer, c'est les autres" à la « La boîte à rire », un oxymore ?

En fait, cette très bonne interprétation de « Huis clos » renoue avec la visée comique initiale qu'avait voulu injecter dans la pièce l'auteur.

A recommander, donc.

Dernières représentations de Huis clos :
Vendredi 28 mars 2014 à 21 h
Samedi 29 mars 2014 à 21 h
 

20/03/2014

Un arbre à Perpignan au milieu de l'Archipel

 

    Hier soir, mercredi 19 mars, le théâtre de l'Archipel de Perpignan nous a proposé une représentation d' « En attendant Godot » de Samuel Beckett. Cette pièce, bien que l'auteur s'en défende, est apparentée au courant théâtral dit « le théâtre de l'absurde » qui fut en vogue après la seconde guerre mondiale. La mise en scène de Marie Lamachère et le jeu des acteurs (Antoine Sterne /Estragon) et Gilles Masson/Vladimir font presque oublier l'absurdité de la situation et l'ennui qui s'en dégage.

     Même si les unités de lieu et de temps du théâtre classique sont respectées, cette oeuvre du dramaturge Irlandais crée le vide par la quasi-absence d'actions substantielles qui marque l'attente d'un personnage qui ne viendra pas. A ce titre, l'arbre planté au milieu d'une route suspendue qui traverse la salle au dessus des sièges peut symboliser l'immuabilité. Qui plus est, la déshumanisation de Lucky - attaché par une corde tenue par Pozzo  qui se comporte en dresseur de bêtes fauves – m'a paru difficilement soutenable.