09/12/2013

Daniel Tosi dirigera la symphonie n°9 de Dvorak au théâtre de Perpignan, place de la République

 

Demain  soir, mardi 10 décembre,  au théâtre municipal de Perpignan, place de la République, Daniel Tosi dirigera la symphonie n°9 du nouveau monde de Dvorak. Le 13 avril dernier, ce même  chef d’orchestre l’avait présentée au théâtre de l'Archipel,  brillamment interprétée par Orchestre Symphonique Perpignan Méditerranée.

Cette pièce symphonique comporte  des reprises de thèmes par des flûtistes, hautboïstes, clarinettistes,  cornistes,…  solistes ou duettistes à l’interprétation émouvante.

L’entrée sera gratuite.

Une bonne soirée en perspective.

07/12/2013

La joie du Capitole au Grenat

 

Hier soir, samedi 7 décembre, LE CHŒUR DU CAPITOLE sous la direction d’ Alfonso Caiani, nous a offert son concert  de Noël au théâtre de l’Archipel de  Perpignan, salle grenat.

En première partie, les quarante choristes  ont interprété le Gloria de Vivaldi. Ce fut une merveille d’équilibre et de modulation de puissance maîtrisée entre les quatre pupitres. Une interprétation d’une clarté et d’une brillance jubilatoire.  Homorythmies, fugues et canons se sont succédés avec maestria.

 En seconde partie, les chants de Noël  ont prolongé notre joie. Le chef cabotin a même dirigé de la tête durant quelques mesures. Pour finir, l’ensemble vocal a repris Adeste fideles magnifiquement interprété par le chœur et les sept musiciens.

Un avant-goût de Noël !

05/12/2013

Le chœur de l'armée russe de l’étoile rouge nous a enchantés à Perpignan.

 

 

Hier soir, jeudi 5 décembre 2013, dans la cathédrale Saint Jean, le chœur de l'armée russe de l’étoile rouge nous a réchauffés le cœur alors qu’il régnait au dehors un froid quasi sibérien à cause de la Tramontane. Ils ont interprété des chants russes traditionnels ainsi que des chants de Noël dans leur langue mais aussi en français et en anglais. L’humour, le sens du contact avec le public alliés à la puissance vocale ont compensé la modestie de l’effectif présent. On peut cependant  regretter la faiblesse de la sonorisation qui s’est avérée ne pas être à la hauteur de l’événement.

Le bouquet final chaleureusement applaudi par le public prit la forme d’une salve de Kalinka.

Une bonne soirée !

Jean-Hugues Roca