12/04/2014

Les Arts Florissants ont honoré Purcell au théâtre de l'Archipel.

  • Hier soir, vendredi 11 avril, dans le cadre du festival de musique sacrée de Perpignan, les Arts Florissants dirigés par le ténor écossais Paul Agnew nous ont proposé un splendide concert au théâtre de l’Archipel.
  • Présenté avec humour par leur chef associé, nous avons eu à entendre des Anthems et des  Hymns du compositeur baroque anglais Henry Purcell. Lors du premier bis, ils ont rechanté le Miserere Mei, canon à quatre voix d’une simplicité divine. Ce fut un concert de Pâques avant l’heure.

08/04/2014

Concerts du Duo Cordeole organisés par les Amis d’Alain Marinaro du 11 au 13 avril

    Les Amis d’Alain Marinaro nous informent que le Duo Cordeole constitué par la flûtiste Fanny Mayne et le violoncelliste Nicolas Faure, deux jeunes musiciens professionnels, issus du Conservatoire de Munich se produira en concerts dans le Roussillon. Ils interprèteront des œuvres récréatives et savoureuses écrites par de grands compositeurs entre 1780 et 1900. On pourra les entendre :

- Vendredi 11 avril à 17h, Amélie les Bains, salle Trescases (quai du 8 mai 1945). Entrée gratuite, pot convivial.

- Samedi 12 avril à 17h, Brouilla, salle de la mairie (rue Julien Panchot). Entrée 5 € pot convivial.

- Dimanche 13 avril à 17h, Banyuls sur Mer, salle Novelty (rue du 14 juillet). Entrée 5 €, pot convivial.

Renseignements au 04 68 89 65 96.

26/03/2014

« Bouquet final » du Quatuor au palais des congrès de Perpignan

      

     Hier soir, mardi 25 mars, au palais des congrès de Perpignan, le Quatuor nous a offert encore une fois un moment de joie, d’humour, de musique lors de sa tournée d’adieux. Durant leur spectacle intitulé « Bouquet final », les quatre instrumentistes à cordes nous ont présenté un florilège de leurs meilleurs sketchs dont "la leçon de chant".

     Leurs instruments sont souvent délaissés au profit du violon à pavillon, du tuba, d’une guitare au revers d’un violon, d'une contrebasse jouée de manière iconoclaste. Des peignes en guise d’archets, des violons utilisés comme des accessoires de jongleur viennent corser la performance. Mêlant chorégraphies, poésie, humour, hybridations musicales (classique, rock, folk,…) , chansons, ces artistes sont dans le prolongement des spectacles de music-hall des années 1930.  A la fin de leur show, ils ont eu droit à deux standing ovations méritées.