28/03/2014

Projection–débat sur les maisons vertes à Toulouges

 

      Hier soir, à la salle polyvalente de Toulouges, Christian Fortès, psychologue scolaire du secteur, a animé une projection–débat portant sur l'accueil des enfants de un à trois ans dans les maisons vertes créées par Françoise Dolto qui fut psychanalyste de la petite enfance. Celles-ci sont des structures d'accueil libre animées par des professionnels impliqués. Chacune d'entre-elles offrent un espace transitionnel qui favorise la socialisation des tout-petits avant leur intégration à l'école maternelle. Ces "crèches" ont été ouvertes dans un souci de prévention de l'apparition de troubles psychiques.

Les rencontres de Toulouges réunissent une fois par mois des professionnelles de l'éducation et des parents. La prochaine aura lieu le jeudi 24 avril à 20 h 30 au même endroit.

 

 

27/03/2014

« Huis clos » de Jean-Paul Sartre à la « La boîte à rire » !

Hier soir, mercredi 26 mars, le théâtre « La boîte à rire » nous a proposé un grand classique français : Huis clos. Interprétée par une jeune troupe présente au festival Off d’Avignon 2013, cette pièce de Jean-Paul Sartre a été revisitée par la metteuse en scène Joyce Franrenet. La petite scène sied bien à ce huis clos.

« Cette soirée en enfer fût très réussie. Une belle troupe de qualité pour un bel exercice théâtral. » Jean

« Belle prestation de la part de ces jeunes comédiens! » Camille

 Alors, "L'enfer, c'est les autres" à la « La boîte à rire », un oxymore ?

En fait, cette très bonne interprétation de « Huis clos » renoue avec la visée comique initiale qu'avait voulu injecter dans la pièce l'auteur.

A recommander, donc.

Dernières représentations de Huis clos :
Vendredi 28 mars 2014 à 21 h
Samedi 29 mars 2014 à 21 h
 

26/03/2014

« Bouquet final » du Quatuor au palais des congrès de Perpignan

      

     Hier soir, mardi 25 mars, au palais des congrès de Perpignan, le Quatuor nous a offert encore une fois un moment de joie, d’humour, de musique lors de sa tournée d’adieux. Durant leur spectacle intitulé « Bouquet final », les quatre instrumentistes à cordes nous ont présenté un florilège de leurs meilleurs sketchs dont "la leçon de chant".

     Leurs instruments sont souvent délaissés au profit du violon à pavillon, du tuba, d’une guitare au revers d’un violon, d'une contrebasse jouée de manière iconoclaste. Des peignes en guise d’archets, des violons utilisés comme des accessoires de jongleur viennent corser la performance. Mêlant chorégraphies, poésie, humour, hybridations musicales (classique, rock, folk,…) , chansons, ces artistes sont dans le prolongement des spectacles de music-hall des années 1930.  A la fin de leur show, ils ont eu droit à deux standing ovations méritées.