23/02/2014

« Monsieur de Pourceaugnac » de Molière au théâtre El’Mil lenari de Toulouges

      Ce samedi soir, 22 février, à travers « Monsieur de Pourceaugnac », Molière était bien vivant au théâtre El’Mil lenari de Toulouges. Les comédiens ont tout d’abord accueilli les retardataires de manière personnalisée, montrant ainsi leur capacité d’improvisation.

     Cette farce avait été représentée pour la première fois devant Louis XIV en 1669. Cependant, cette comédie a été interprétée dans l’esprit de la comedia dell arte qui était celui du jeu de la troupe  de Jean-Baptiste Poquelin alors qu’il parcourait les provinces françaises avec ses acteurs. Des morceaux instrumentaux courts et vocaux baroques composés par Lully ont été joués par les artistes de  la troupe « Burlesques Associés ». Ce petit chef d’œuvre préfigure « Le bourgeois gentilhomme » par le costume ridicule de l’avocat et « Le malade imaginaire » pour ces tirades absconses du médecin.

        Après « le Médecin malgré lui » lors du festival Molière 2013 de Collioure et « Le médecin volant » en 2010-2011 au théâtre Jean Piat de Canet, un moment rare nous  a été offert  dans notre beau département dont les spécialités culinaires et viticoles ont été appréciées par les membres de la troupe.

11/02/2014

Soirée à cordes perdues : le guitariste Matthew Mac Allister à la maison de l’étudiant

Ce mardi soir, 12 février, dans le cadre du cycle « Guitares du monde », Francisco Ortiz nous a présenté un concert du musicien écossais Matthew Mac Allister à la maison de l’étudiant de l’université de Perpignan.

Ce guitariste allie une grande sensibilité dans l’interprétation à une bonne dose d’humour lors des présentations des œuvres. Il nous a joué quelques morceaux nationaux mais aussi "Les barricades mystérieuses" de François Couperin, une courte pièce de Bach, Mallorca et Asturias d’Isaac Albeniz,  nous montrant ainsi son talent. Cuba était aussi de la partie, avec la suite numéro 2 du  compositeur cubain Leo Brouwer, nous prouvant si besoin était son éclectisme musical.

En première partie de soirée, deux jeunes interprètes prometteurs se sont produits.

La salle était pleine pour cette belle soirée à cordes perdues.

Merci à Francisco Ortiz, à l’université Via Domicia et à Joseph d’OVS Perpignan.